• Sur les rives du lac Erié

    Nous avons profité du long week-end de Pâques pour nous échapper à nouveau (ici c'est le Good Friday qui est férié, quant au Easter Monday, en Ontario il est travaillé, sauf pour les écoliers). 

    Le Nord est encore partiellement enneigé, alors direction le Sud-Ouest et les rives du lac Erié. On devrait avoir plus chaud là-bas !

    Morne campagne ontarienne en cette fin d'hiver ! Des champs tout plats, ternes et détrempés, des fermes délabrées, des bourgades fatiguées,… la route est bien longue jusqu'à notre première destination, le parc provincial de Long Point. 

    Long Point Peninsula

    Nous approchons enfin de la presqu'île de Long point, qui s'étire vers l'Est sur 40 km. Seul le premier tiers est accessible au public, à pied ou par la route. La pointe Est, gardée par un phare, l'est aussi, mais seulement en bateau.

    Ci-dessous, le parc provincial est matérialisé par la petite tente noire, pour son terrain de camping. 

    Far South-West

    source: Canada Topo Maps

     Le centre de la péninsule appartient à une compagnie privée (un genre de réserve de chasse) et la partie Est abrite une réserve de biosphère classée à l'UNESCO.

    Mauvaise surprise à l'arrivée: le parc est fermé aux véhicules; sans doute un peu tôt dans la saison, à moins que ce ne soit dû aux travaux d'aménagement en cours; nous parcourons à pied quelques centaines de mètres  pour rejoindre la plage, derrière la dune, avec notre pique-nique…

    Deuxième mauvaise surprise, c'est un paysage froid et empreint de mélancolie qui nous accueille: un ciel gris, une multitude de petits icebergs flottant sur une étendue d'eau immobile…

    Vraiment idéal pour une aquarelle, un peu moins pour un pique-nique de Pâques, tant pis ! 

    Far South-West  

    Les enfants y trouvent quand même leur compte: du sable fin, des vieux troncs, il n'en faut pas plus pour les occuper.

    Far South-West

    Far South-West

    Ah, un petit signe de printemps, tout de même ! 

    Far South-West

    Avant de repartir (le ciel bleu arrive enfin…), nous rencontrons un ancien phare de bois, devenu propriété privée. Bizarre, là où il se trouve, il aurait été de peu d'utilité pour les embarcations au large, puisqu'il est caché à 100 mètres derrière la dune… ?

    Far South-West

    En réalité il se trouve à l'endroit d'un ancien chenal, comblé à présent, et qui lui a donné son nom de "Old Cut lighthouse". Par ce passage, bien en amont de la pointe, les petits vaisseaux en partance pour l'Ouest pouvaient gagner un précieux temps pour sortir de la baie.

    Nous quittons Long Point en longeant les marais.

    Far South-West

    Far South-West

     

    Port Burwell

    Au hasard de notre route vers l'Ouest, nous nous arrêtons dans ce petit port encore endormi dans la fraîcheur de fin d'hiver. Le front de lac ne nous retient pas, mais en remontant vers le village, sur le coteau, nous passons devant un nouveau phare remarquable.

    Far South-West

    Celui-ci est encore en fonctionnement; d'ailleurs, d'après le panneau touristique, c'est l'un des plus vieux phares en bois encore en activité… Formidable, mais je suis prête à parier que le prochain phare que l'on trouvera sera lui aussi "l'un des plus quelque-chose" du Canada !

    Vous avez dû remarquer, il y a si peu de vieilles pierres ici que ce sont les vieilles planches qui suscitent l'émotion !

    Et le toit de la cabane du gardien est évidemment fait de bardeaux :

    Far South-West

    Et puis, deuxième trouvaille, un peu plus incongrue, dans ce bourg: un sous-marin de la guerre froide ! (la visite ne nous a pas tentés, mais on a peut-être eu tort ?)

    Far South-West

     

    Port Dover

    Puisqu'on parle de ports, je remonte le temps pour évoquer celui-ci, situé plus à l'Est sur les rives du lac Erié, entre Long Point et Fort Erié (situé à la naissance de la rivière Niagara). Nous n'y sommes pas descendus au week-end de Pâques, mais nous y étions passés il y a près d'un an, lors de notre première virée canadienne de repérage, en mai 2013. Un joli coin (le temps était estival en plus) avec la plage, la jetée et un authentique port de pêche.

    Au contraire du lac Ontario, qui reste très pollué, le lac Erié s'est vu repeuplé de nombreuses espèces aquatiques depuis les années 80, grâce à des mesures écologiques draconiennes; il est aujourd'hui le réservoir à poissons le plus exploité des Grands Lacs. On y trouve principalement des perches, brochets, mais aussi le poisson-castor, un poisson "bien dzi" comme on pourrait dire en prenant l'accent québécois.

     

    source: Ministère des richesses naturelles de l'Ontario

      Far South-West

    Far South-West

    Far South-West

    Ici le mobilier urbain rend fréquemment hommage aux disparus … (Une bonne idée pour le financer !)

     

    London

    En fin d'après-midi, nous remontons de 30 kilomètres dans les terres vers notre hôtel situé à London, autrement dit Londres.

    Ce n'est pas la première ville "anglaise" que nous retrouvons ici; il y a aussi Cambridge et Oxford… et sûrement plein d'autres. Côté français, à moins d'une heure de là il y a aussi un petit Paris, comme au Texas.

    Sur la route, nous passons à Saint-Thomas, une cité connue pour son musée du chemin de fer. L'ancienne gare est particulièrement imposante:

    Far South-West

    Mais l'histoire du rail à Saint-Thomas est marquée d'une page noire: en 1885, l'éléphant-star Jumbo fait une tournée en Amérique du Nord pour le cirque Barnum, après avoir séjourné aux zoos de Paris et de Londres (je parle des villes européennes, cette fois) ; et le 15 septembre, il est en transit à la gare de Saint-Thomas . Hélas, à la suite d'une probable erreur d'aiguillage, le pachyderme est happé par la locomotive d'un train de marchandises. Le choc lui est fatal.

    La dépouille de l'animal continue de voyager après lui: son squelette est au Musée d'histoire naturelle de New York, et son corps empaillé - dont il ne reste plus que la queue, suite à un incendie - a rejoint le musée Barnum à l'université de Tufts dans le Massachussetts.

    Mais son âme hante toujours Saint-Thomas, qui a fait ériger une statue à son effigie à l'occasion du centenaire de sa mort:

    Les rives du lac Erié

    source: http://www.internetmonk.com

     

    Je ferme la parenthèse pour m'en retourner à Londres, Ontario.

    Le centre ville de Londres est très aéré et d'une grande variété architecturale. La balade y est agréable en cette fin d'après-midi ensoleillée.

    Far South-West

    Far South-West

    Far South-West

    La cathédrale catholique Saint-Peter

    Far South-West

    La cathédrale protestante Saint-Paul.

    Far South-West

    Le siège d'une compagnie d'assurances.

    Je confirme que la fête nationale, c'est le 1er juillet, en revanche, le patriotisme, c'est toute l'année !

     

    Far South-West

    Le parc Victoria

     

    Périple sur les rives du lac Erié

     

    Far South-West

    Périple sur les rives du lac Erié

    Périple sur les rives du lac Erié

    Far South-West

    A deux rues du centre ville, une belle rivière sauvage, qui s'appelle… devinez un peu ???

    Far South-West

    La Tamise bien sûr !

    Et puis quoi encore ? Ah oui, le marché central s'appelle Covent Garden.

    On s'est arrêté là sur le jeu des ressemblances, mais il y en a sûrement d'autres. 

    Le lendemain, avant de poursuivre notre périple vers l'Ouest, nous faisons halte au parc de jeu de Storybook qui ouvre exceptionnellement pour la chasse aux oeufs, la vraie saison débutant en mai.

    Far South-West

    Far South-West

    Far South-West

    On n'échappe pas au tour de manège-éléphant ...

     

    Leamington

    Nous filons sur l'autoroute 401 en direction de Windsor (Ah oui, j'avais oublié cette anglaise-là!), séparée de l'américaine Détroit par la rivière-frontière du même nom; mais nous bifurquons avant, vers la cité de Leamington,  la "capitale canadienne de la tomate" ! On aperçoit en effet de nombreuses serres à l'approche de l'agglomération, sans oublier la filière de transformation:

    Far South-West

    L'usine Heinz de Leamington produit du ketchup et des aliments pour bébés.

    Notre hôtel est charmant et très bien placé, juste en face de la promenade du port et du débarcadère du ferry qui dessert Point Pelee Island.   Pour une fois, ça nous change des chaînes hôtelières sans personnalité en périphérie urbaine (mais si simples à trouver).

    Far South-West  

    Nous profitons de cette belle fin d'après-midi pour nous dégourdir les jambes et admirer la vue.

     Far South-West

    Far South-West

    Far South-West

    Far South-West

    Encore un phare en bois reclus, encerclé par les bungalows d'été.

    Far South-West

    Pour le dîner nous décidons de goûter le bon poisson du lac Erié dans un petit restaurant coincé entre dunes et marais, situé sur la route de la Pointe Pelée.

    Nous commandons la "yellow perch" qui est servie avec des "pickerel" (un mot un peu fourre-tout qui désigne soit du brochet, soit une autre perche). Déception à l'arrivée du plat: tout est pané, façon Fish and chips ! C'est bon, mais on aurait préféré goûter le poisson nature.

     

    Point Pelee Peninsula

    Dernier jour d'exploration; le parc national de la Pointe Pelée couvre toute la péninsule; cette fois-ci nous pouvons entrer en voiture, et heureusement, car nous comptons bien aller jusqu'au point le plus méridional du Canada continental, 15km plus bas !

    Les rives du lac Erié

    source: Wikipedia

    Terminus au parking du centre d'accueil des visiteurs, 2 kilomètres avant notre but. Nous y découvrons une exposition sur la faune et la flore locale. Cette région est une zone écologique de rang mondial classée à l'UNESCO.

    Une employée du parc met à jour la carte des oiseaux migrateurs observés sur la presqu'île ces dernières 48h, dont le pygargue à tête blanche, que l'on connaît depuis notre visite au zoo de Toronto, et la paruline, un passereau typiquement nord-américain…. Formidable ! On a pensé à prendre les jumelles et le méga-zoom de l'appareil photo ! 

    Découvrez les rives du lac Erié

    La paruline du Canada - source: Wikipedia 

    Tiens, c'est drôle ! On est tellement au Sud qu'il y a même des cactus (menacés, de surcroît)!

    Les rives du lac Erié

    Evidemment, en cette saison ça ne ressemble à rien, mais voyez-les ci-dessous dans leur plus bel atour:

    Les rives du lac Erié

    On découvre également l'histoire du parc: à sa création au début du 20ème siècle, les habitants sont encouragés à quitter la péninsule pour le continent; cependant le règlement du parc reste laxiste et les maisonnettes repoussent encore plus nombreuses dans les années 60… avant que le gouvernement ne prenne des mesures radicales dans les années 80 (expropriations, destructions). Cela fit beaucoup de mécontents à l'époque, mais les animaux sauvages et les touristes du 21ème siècles disent merci...

    Il subsiste tout de même une maison ancienne, la propriété des Delaurier (une famille québécoise venue s'installer sur ces terres à partir de 1850), dernier témoignage de la vie des pionniers du 19ème siècle sur la presqu'île:

    Découvrez les rives du lac Erié

     

    Allez, maintenant, on embarque dans la navette écologique, et cap au Sud !

    Les rives du lac Erié

    Au bout de la route, il reste encore quelques centaines de mètres à parcourir à pied …

    Ce bout du monde se mérite !

    Découvrez les rives du lac Erié

    Nous y voici:

    Les rives du lac Erié

    Je vous l'accorde, rien de très impressionnant: la plage se termine en arc de cercle à environ vingt mètres du couvert végétal.

    En raison d'une forte houle, aucune trace de cette longue flèche qui affleure très loin dans le lac en période de basses eaux, comme on peut le voir sur la toile dès que l'on recherche "Pointe Pelée".

    J'aurais bien aimé voir çà !

    Découvrez les rives du lac Erié

    source: Wikipedia

     

    Un banc de sable à géométrie variable ! Si ce n'est pas une aiguille, c'est un crochet:

    Découvrez les rives du lac Erié

    source: culture.windsor-essex.info

     

     La plage s'étale confortablement sur le flanc Est de la péninsule...

    Découvrez les rives du lac Erié

    … tandis que, côté Ouest, la rive a été consolidée par des rochers, ce qui a permis aux arbres de s'installer pour fixer le terrain.

    Découvrez les rives du lac Erié

    Mais où sont donc les oiseaux migrateurs tant attendus ?

    On aperçoit quelques canards et rapaces, mais d'un peu trop loin...

    Il y a ce petit oiseau que je n'ai pas réussi à identifier (est-il de la famille des parulines ?):

    Découvrez les rives du lac Erié

    Celui-ci est probablement un quiscale (commun ou doré ?):

    Découvrez les rives du lac Erié

    Un autre, déjà rencontré ailleurs, le carouge à épaulettes:

    Découvrez les rives du lac Erié

    Nous continuons la balade en empruntant différents chemins et passerelles répartis le long de l'unique route d'accès.

    Découvrez les rives du lac Erié

    Le sentier sylvestre, dans une forêt marécageuse.

    Découvrez les rives du lac Erié

    Le sentier du marais, à fleur d'eau.

    Découvrez les rives du lac Erié

    Découvrez les rives du lac Erié  

    Allez, bye-bye les cactus et parulines, c'est l'heure du retour vers l'Est…

    On à hâte de retrouver notre cher lac tout pollué ! (mais il est quand même joli…) 


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :