• Ce n'est pas un adieu, mais presque.

    Au moment où cet article parait, nous sommes dans l'avion, quelque part au-dessus de l'Océan Atlantique, pour un aller simple vers la France.

    Fin de l'escapade….

    Bye bye Canada !

    C'est la fin de l'escapade, presque deux ans ici en famille, le temps de faire des rencontres inoubliables, d'apprendre ou réapprendre une autre langue, d'expérimenter le vrai froid, de voir les choses en grand voire très très grand, d'approcher la vie sauvage comme on la voit dans les reportages télé, de contempler les immensités forestières, lacustres ou marines à peine peuplées… Tout ça et tant d'autres choses. Le bilinguisme, la diversité culturelle, l'enseignement anglophone, les Premières Nations, l'histoire de la colonisation, les sports et loisirs, la cuisine locale… (enfin, euh, non, pas trop cuisine locale, on est plutôt restés sur le franco-européen, pot-au-feu, crêpes, lasagnes, etc... ça passe mieux he ).

    Fin de l'escapade….

    J'ai quand même gagné un beau tablier offert par mes copines canadiennes !

     

    Le voyage s'arrête mais moi j'ai encore des choses à vous raconter et je vais continuer ce blog encore quelques temps pour poster les tonnes de photos qui me restent encore et les explications qui vont avec.

    Une prochaine série d'articles à ne pas manquer: le récit de nos vacances de ce mois dans l'ouest canadien: Vancouver, Victoria, Pacific Rim National Park, les Rocheuses… Ne manquez pas ces paysages magnifiques et plein de bêtes sauvages yes !!!

    Bon, je n'aurai plus d'ordinateur pendant 4 semaines (à moins qu'on ne m'en prête un), le nôtre sera dans le bateau, mais au plus tard en septembre, je m'y remets !

    Bon été tout le monde !


    1 commentaire
  •  

    Ai commencé à lire mon cadeau de Noël surprise: Bridget Jones III.

    Me marre comme une tordue toutes les deux pages, au point que je sens mes abdos se raffermir tous les jours (si, si !)...

    Me délecte de ses élucubrations nutritionniques (non, ce mot n'existe pas, mais tant pis) sur son régime amaigrissant, comme quand elle réalise que les barres protéinées sont à prendre à la place des repas, et non en plus des repas !!! hehehe

     

    Bref, bon moyen dissiper pour quelques instants cette morosité glaciale de début 2015.

    Et la vague de froid qui déferle sur le Canada en ce moment ne nous a pas aidés.

    Meilleurs voeux de réchauffement mondial

    A peine étions-nous débarqués de l'avion, rêvant encore de nos chauds souvenirs de réveillons au champagne, que le mercure nous lâchait: -28℃ au saut du lit mercredi 7 janvier, et déjà 13h en France... le drame nous tombait dessus au moment où nous beurrions nos tartines.

    Mais comment en parler aux enfants ? "Tu sais ma chérie, il se passe des choses graves en ce moment en France, c'est pour ça que Papa et Maman écoutent la radio au lieu d'écouter ta playlist, tu comprends ? - Ouinnn!!! Je veux Shake it off, et je veux ma tartine de confiture !!! ".

    Ce dimanche, nous décidions de nous joindre au rassemblement sur la place de l'Hôtel de Ville de Toronto, histoire de nous sentir plus proches de nos compatriotes, à 6000 km de nous, et aussi d'éveiller un début de conscience républicaine chez nos enfants avec du concret.

    Meilleurs voeux de réchauffement mondial

    Rien de comparable avec la manifestation de Montréal et ses 25000 participants, nous étions quelques centaines seulement, mais nous étions là.

    Meilleurs voeux de réchauffement mondial

    Meilleurs voeux de réchauffement mondial

    Le maire de Toronto, John Tory, clôturait son discours bilingue en promettant de laisser flotter le drapeau tricolore sur la place toute la semaine.

    Tandis que la Nounette tâchait de comprendre le sens de ces mots en profitant des épaules de Papa, le Bibou s'amusait avec un petit tas de neige oublié au milieu de la place et m'en jetait de temps en temps.

     

    Nous avons dû partir avant le début de la marche ("Mamannnn!! j'ai froid !!!") mais juste après la Marseillaise; beaucoup avaient déjà quitté les lieux avant nous; d'autres faisaient la queue pour mettre un mot dans le livre de condoléances qui serait remis au Consulat de France.

    Meilleurs voeux de réchauffement mondial

     

    Après des événements pareils, comment vous adresser mes meilleurs voeux ?

    Si seulement j'avais été plus rapide, directement en sautant de l'avion mardi dernier, et hop j'avais juste à écrire "Une très bonne année à tous !" avec insouciance...

    Ceci dit, à part les attentats il y a plein d'autres plaies sans fin comme la pollution, Ebola, les génocides… 

    Vaste choix pour se jeter le moral dans les chaussettes… mais qui, après tout, ne nous empêche jamais de dire "bonne année".

    Et puis pour s'aider, on peut prendre du recul, en allant à la cité des Sciences de Toronto par exemple.

    J'aime bien le: "On est apparu à la faveur de circonstances géologiques qui peuvent changer à tout moment".eek

    Meilleurs voeux de réchauffement mondial

    On peut aussi s'attacher davantage au bon côté des choses.

    Par exemple, au lieu de dire "Il fait vraiment trop froid", on pourrait dire " Tiens, je vais marcher 20 minutes par -30℃, et j'aurai un magnifique maquillage tendance Reine des neiges !". Désolée pour celles qui n'ont pas la chance d'avoir -30℃ ^^.

    Meilleurs voeux de réchauffement mondial

    On peut aussi lire les histoires de Bridget Jones.

     

    Alors ouf ! Il y a encore plein d'occasions de sourire aujourd'hui et dans les mois qui viennent ...

    Finalement, il me reste à vous offrir tous mes voeux de meilleure santé, de chaleureux moments avec vos proches, de franches rigolades, de petits bonheurs précieux et promettez-moi d'espérer encore en l'avenir de l'homme et de la femme … et de leurs enfants surtout.

    Meilleurs voeux de réchauffement mondial

     


    1 commentaire
  • Nous y voilà. 

    Après le dernier répit du Labour Day (1er mai canadien), nos chérubins ont enfilé leur uniforme marine et blanc pour rejoindre les bancs de "l'école du Canada".

    Rentrée en Grade 3 (équivalent CE2) avant-hier pour Yuna, et "petite rentrée" ce matin pour Gabriel au Junior Kindergarten

    Très motivé au départ de la maison avec son énorme cartable sur le dos et l'incontournable lunchbox* à la main,  "Franklin" abandonne finalement son fardeau à Maman au bout de cent mètres pour redevenir simplement un grand garçon de 4 ans qui va à l'école anglaise pour la première fois, et d'un bon pas. C'est qu'il a bien repéré les Blocks et les Légos mardi dernier, lorsqu'on a visité la classe avec la Maîtresse.

    C'est la rentrée ...

    *ici, pas de cantine, on amène ses repas dans la lunchbox; un casse-tête quotidien des mamans et papas: "Comment ça, ces gâteaux ne sont pas nut-free ? Recalés !… Les raisins et les tomates cerises, zut, ça va pas le faire, et si je les coupe en deux il va s'en mettre partout… Bon, les bâtonnets de crabe, il en mange une fois sur deux, top-là! Je prends le pari que c'est un jour avec !…"

     

    On avait déjà fait la rentrée à 3 ans en France, mais ça n'a duré qu'un mois avant le grand saut par dessus l'Atlantique. Trop court pour s'en souvenir.

    Il était temps d'y retourner, les journées sont longues et ennuyeuses quand on a envie d'apprendre à compter et d'avoir des copains à soi. L'école, c'est fun !

    C'est la rentrée ...

    Les copines de sa grande soeur seront enfin débarrassées du petit frère trop collant "He is bothering us !!!" (j'ai réappris ce verbe que je n'avais jamais utilisé avec mes collègues américains, heureusement), sans parler de sa maman (c'est moi !) qui va pouvoir s'octroyer des petits temps calmes en solo.

    C'est la rentrée ...

    Dès mardi on retrouvait dans la cour de l'école les fameuses copines et leurs mamans, toujours les mêmes, à une coupe de cheveux près, excitées (les copines), anxieuses (les mamans, qui craignent toujours que les professeurs ne prennent pas en charge leur progéniture au milieu de cette pagaille) et hop! on replonge dans la langue de Shakespeare (Ah oui c'est vrai, ça parle anglais ici…) après deux mois d'immersion quasi 100% francophone. L'écolière fait sa timide…. "Tu sais toujours parler anglais, ma bichette ?"

    Mauvaise surprise, la magie de l'informatique n'a pas opéré et la bichette en question n'a pas une seule de ses copines dans sa classe… " Oh, j'm'en fiche, on s'est toutes retrouvées sur l'herbe à la récré" me dit-elle en haussant les épaules à la fin des cours. Et de me montrer aussitôt à la maison qu'elle sait presque faire la roue, grâce aux conseils des copines. Pourquoi s'inquiète-t-on inutilement pour nos jolies têtes blondes ?

    C'est la rentrée ...

    C'est la rentrée ...

    Et puis on a pu mettre une tête sur le nom de son professeur, nouveau dans l'école, quand celui-ci s'est avancé avec son écriteau "Grade 3, room 113, Mr.S…..".

    Le soir je passe à l'interrogatoire habituel: "Alors, ton nouveau prof ?" "Ouiiiiii, il est gentil Maman !" (D'accord, d'accord, alors je note: beau garçon et sympa !). Sans compter que "En plus, Maman, il me fait penser à Tonton Sam ! ". Ce qui est un compliment, vous l'aurez compris, même si vous ne connaissez pas Tonton Sam. 

    Et ce matin c'était la file des petits qui se mettait en place. Mon grand-petit homme m'adresse un dernier coucou en forme de "T'inquiète, Maman !" et les voila qui disparaissent dans le vestibule. Snif ! 

    C'est la rentrée ...

    Retour à la maison à pied, les mains libres, les épaules délestées, le coeur un peu fébrile. Mais ouf! pas de pluie aujourd'hui pour alimenter le spleen de la maman-qui-a-fait-la-rentrée, rien de comparable à la grosse douche tiède qui nous a surpris sur le chemin de l'école mardi après-midi: mes ballerines sont encore à peine sèches.

    Finies aussi les vacances pour Maman, rentrée studieuse devant l'ordinateur: ce que vous lisez en ce moment est ma première rédaction, et attention! Mon prof-en-mon-for-intérieur m'a déjà donné le sujet de la prochaine, un grand classique: "Racontez vos meilleurs souvenirs de vacances".

    Alors à très vite pour la relecture !

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Six mois de blog, déjà, ça file !

    Oups ! Voici deux semaines écoulées sans un article, moi qui m'étais engagée à écrire toutes les semaines, à l'époque ! Le temps semble me manquer dernièrement, la faute à quoi ?

    Le beau temps qui nous attire dehors? Pas vrai cette semaine: un nouvel orage chaque jour avec son cortège d'averses...

    Les tâches administratives ? Juste la routine pour un expatrié: des montagnes de formulaires et justificatifs pour les frais de santé, les administrations françaises injoignables par téléphone, la banquière qui n'a pas autorisation d'appeler le Canada, etc… de quoi s'arracher les cheveux mad… mais un par un, régulièrement... il suffit de prendre le rythme !

    Les enfants qui demandent toujours plus de temps ? Eh bien, les dernières activités touchent à leur fin (terminés les allers-retours à la piscine pour cette année, idem pour l'escalade), et je relocalise habilement (sachons reconnaître nos éclairs de génie cool...) les derniers cours de zumba à 2 minutes à pied de la maison… Merci également aux smartphones et tablettes regorgeant de jeux et dessins animés qui permettent de souffler un peu (mon p'tit côté "mauvaise mère") … Donc là non plus, pas de temps gaspillé.

    Un appel des vitres sales qui exigent le grand ménage de printemps ? Non sans façon ! D'ailleurs on n'a toujours pas compris comment on allait réussir à nettoyer la face extérieure sans se rompre le cou sarcastic… Trop risqué sans le matériel adéquat! La maison canadienne, on aime bien, mais on n'a pas encore déchiffré tout le mode d'emploi .

    Des petits travaux manuels tout l'après-midi devant la télé ? Bah, j'ai déjà fait un bel effort cet hiver en tricotant deux taies pour les coussins du salon, et j'attends toujours les compliments frown … Je sais juste que le petiot trouve ça bien plus pratique pour les agripper avant de les balancer sur son père ! Un peu de crochet aussi, j'ai laborieusement terminé un brise-bise (ça cachera un peu la crasse de cette vitre !) mais les autres fenêtres ne doivent pas compter sur moi. Quant à la télé, les enfants restent les principaux consommateurs ("vraiment très mauvaise mère !!!").

    Une passion grandissante pour la pâtisserie ? Honnêtement, à force de manger moi-même plus de la moitié de mes productions (définitivement pas des amateurs de gâteaux, mes trois colocataires !), j'en ai conclu que je devais au contraire réduire un peu le rythme avant que mon taux de cholestérol ne franchisse la limite autorisée.

    Ah oui, je crois que j'ai trouvé: quelques sorties plus fréquentes ces derniers soirs avec de nouvelles connaissances (alors que c'est mon moment idéal pour bloguer). Un nouveau cours de Yoga le mercredi matin (un autre de mes créneaux blog). Et puis du temps passé à organiser les prochaines vacances. Finalement, que du temps extrêmement bien utilisé, et de la potentielle matière première à blog, en plus ! Vraiment rien à me reprocher !

    Tout de même, il va falloir que je le finisse, cet article sur les plaques d'immatriculation que j'ai sous le coude depuis plusieurs semaines; et les chutes du Niagara ? Pas encore raconté non plus…

    C'est promis, demain je m'y remets !

     


    votre commentaire
  • Voici une nouvelle fonctionnalité qui pourra intéresser ceux d'entre vous qui souhaitent être informés de la parution d'un nouvel article:

    Dans le module "Rubriques", cliquez sur le lien "Newsletter" (j'aurais bien voulu éviter l'anglicisme et écrire "lettre d'info", mais dommage, ceci n'est qu'une plateforme française, pas québécoise !) et dans la page qui s'ouvre à droite, renseignez votre adresse de courriel et validez ("M'inscrire").

    Vous recevrez un courriel qui vous invitera à confirmer l'inscription.

    Après cela, vous recevrez un message dès qu'il y aura du nouveau sur le blog.

    Par la suite, vous pouvez vous désinscrire à tout moment en suivant la même procédure.

     

    A très vite pour les nouvelles ! 


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique