• Petit coucou de l'Algonquin.

     

    Après une première découverte du parc Algonquin à l'été 2014, dont nous étions revenus bredouilles (d'animaux sauvages) et douchés (par l'orage de l'année), notre trip 2015 le week-end dernier avait des allures de carte postale...

     

    Premier cliché: la cabane en bois au bord de l'eau, avec les canoës et pédalos à disposition.

    Beaucoup moins onéreux que les très rares lounges sises au coeur du parc, plus confortables que les yourtes et les tentes, moins isolés que les cabines de rangers, ces cottages tout équipés sont parfaits pour des vacances-nature en famille. Mais on ne trouve pas ça sur Booking.com évidemment.

    L'orignal de la route 60

     Joli coin, ce lac Oxtongue, à quelques kilomètres de l'entrée ouest du parc.

    L'orignal de la route 60

    Petit coucou de l'Algonquin.

     

    Deuxième cliché: le Moose (l'orignal en français), le fameux, celui dont on avait juste aperçu les crottes l'année dernière, eh bien, cette fois, à peine arrivés qu'on tombe nez-à-nez avec un beau specimen sur le bord de la route 60.

    L'orignal de la route 60

    Forcément une file de voiture est déjà sur place et tout le monde encadre l'animal solitaire dans son smartphone. C'est visiblement la bestiole la moins sauvage du Canada, avec peut-être le chipmunk-Tic-Tac (on a failli adopter celui qui habitait sous notre cabane, ç'aurait été plus facile si les enfants n'avaient pas mangé toutes les chips…).

    Petit coucou de l'Algonquin.

    L'orignal de la route 60

     

    Et voilà, plus facile, tu peux pas ! Le lendemain, rebelote, voila qu'on tombe sur son cousin quelques kilomètres plus loin ! yes

     

    Troisième cliché: la rando sac-à-dos. Sous-entendu gros gros sac-à-dos. Parce qu'on part souvent pour plusieurs jours, vu la taille du parc (grand comme le département des Pyrénées-Atlantiques).

    Nous avons retrouvé une partie de l'ancienne voie de chemin de fer Ottawa-Parry Sound (que nous avions déjà explorée en 2014), aménagée pour les cyclistes.

    Petit coucou de l'Algonquin. 

    Elle traverse cette prairie, près de Mew Lake, recréée par l'homme pour favoriser le retour des plantes pionnières et pour attirer les ours, particulièrement friands de bleuets (myrtilles locales). Hélas, trop tôt pour les bleuets, et trop zéro pour les ours !

    Petit coucou de l'Algonquin.

    Après le chemin de fer, un chemin de portage (de canoë) entre deux lacs bien sûr, dans une forêt vraiment très calme… limite inquiétante… Mais toujours pas d'ours (euh … ouf !).

    Petit coucou de l'Algonquin.

    Bon, pour nous la randonnée est finie bien avant la nuit, et le sac-à-dos est réservé non pas à la tente, mais aux petites pattes fatiguées de 4 ans et demi.

    Pratique ces traverses de chemin de fer recyclées en gué dans la boue:Petit coucou de l'Algonquin.

    Petit coucou de l'Algonquin.

     

    Quatrième cliché: la balade en canoë. Avec plus de 2400 lacs autour de nous, impossible d'éviter la pagaie pendant le séjour.

    Notre deuxième journée du week-end se déroule donc sur l'eau… Nous louons notre embarcation à Canoe Lake, pourquoi pas tiens !, l'un des 34 points d'accès au réseau hydrographique du parc.

    Petit coucou de l'Algonquin.

    Tout comme pour la randonnée à pied, il est très courant de naviguer plusieurs jours dans le parc Algonquin: ramer d'un lac à l'autre, parcourir quelques centaines de mètres avec son canoë sur le dos avant de le remettre à l'eau, camper sur un des nombreux emplacements du rivage… Inutile de faire un simple aller-retour, les interconnections sont si nombreuses et si bien repérées sur l'incontournable carte "canoë routes", et par les panneaux (comme ci-dessous), qu'on peut facilement planifier un circuit...

    Petit coucou de l'Algonquin.

    Voici notre île préférée, trop petite et trop rocheuse pour y mettre un cabanon, mais une halte idéale  pour les rameurs.happy

    Petit coucou de l'Algonquin.

    Petit coucou de l'Algonquin.

    Partout ailleurs, les cabanes et cottages se partagent le rivage. Il y a aussi des camps de vacances pour adolescents:

    Petit coucou de l'Algonquin.

    Petit coucou de l'Algonquin.

    Ce cairn, situé sur une pointe, fut érigé en mémoire du peintre canadien Tom Thomson, mort en ces lieux en 1917; son canoë, puis son corps, avaient été retrouvés au beau milieu du lac, mais les circonstances de sa mort n'ont jamais été élucidées….

    Autres fantômes du lac, ces souches qui jalonnent les zones peu profondes :

    Petit coucou de l'Algonquin.

    Et ce n'est que la partie immergée d'un cimetière de bois : dans l'eau sombre (peu oxygénée), nous voyons défiler sous notre canoë des silhouettes inertes, inquiétantes… un amas de racines, de troncs et de longues grumes, peut-être de celles que les hommes transportaient par flottage ? (Je parle au passé mais la méthode est encore largement en usage au Canada, notamment en Colombie Britannique.)

    Et tout à coup, nous voilà pris au piège ! Aggripés par des zombies ligneux ? beurk Ou juste coincés sur une souche invisible ? ...

     

     Petit coucou de l'Algonquin.

    Nous approchons une enclave marécageuse sur la rive ouest… il parait qu'on y voit facilement la faune sauvage…

    Petit coucou de l'Algonquin.

    Bof ! Pas un seul moose, ni ours, ni loup, juste quelques canards et hirondelles...

    Autant circuler tranquillement en voiture sur la route 60, plutôt que pagayer 3 heures pour ne rien voir no !…

    Nan! Pas vrai, nous on adore le canoë, meme si la wildlife n'est pas au rendez-vous...

     

    Allez, c'est déjà fini pour nous... Le long week-end de Victoria Day se termine, derniers kilomètres sur la sauvage route 60...

    Petit coucou de l'Algonquin.

    Ça veut dire qu'on va devoir reprendre rendez-vous avec les loups, les ours ou encore les castors (dont on aperçoit pourtant les huttes et barrages à intervalles réguliers). Mais quand donc ?

    Petit coucou de l'Algonquin.


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 23 Mai 2015 à 08:34

    Merci pour ce dépaysement bien agréable au petit-déjeuner! C'est cool d'avoir pu voir les moose, peut-être pas plus mal de ne pas avoir vu d'ours très très près..... Quant à la cabane, c'est le fun! Nous avons loué ce type d'hébergement au Yukon, on a vraiment adoré! Bon week-end et merci pour toutes ces belles photos!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :