• L'épervier de Cooper

    Notre table est installée juste devant la fenêtre donnant sur le jardin, ce qui permet de profiter de la vue pendant les repas, et aussi de surveiller l'activité de nos petits jardiniers sauvages.

    Il y a deux jours, nous avions un hôte majestueux: un rapace.

    Cela faisait plusieurs fois que je le voyais tourner dans le coin, et cette fois, il a choisi notre terrain pour déjeuner.

    Il s'est installé avec sa proie (sans doute un merle) en plein milieu de la pelouse enneigée, alors que nous nous mettions à table. Bon appétit ! 

    D'après mes recherches, il s'agirait d'un épervier de Cooper (accipiter cooperii). 

             --> Site d'identification des oiseaux américains

     

    Les écureuils n'avaient pas l'air d'apprécier cet invité surprise. Il y en a deux qui faisaient la tête dans un coin, en émettant des grognements et gloussements:

    L'épervier de Cooper

     Un autre faisait les cent pas sur la clôture, mine de rien…

    L'épervier de Cooper

    Et puis, trop curieux, il s'est résolu à aller voir de plus près, l'imprudent !

    Heureusement pour lui, notre épervier était bien trop occupé et avait suffisamment à manger pour ne pas s'intéresser à une nouvelle proie !

     

    Il nous a laissé sa poubelle de plumes, que n'a pas manqué de voir mon écolière préférée en rentrant à la maison: "Maman, c'est quoi la tâche noire dans la neige ?"  Vous pouvez vous douter que ma réponse, et la photo que je lui ai montrée, ne lui ont pas plu... Un pourquoi en entraînant un autre : "Mais pourquoi il mange un autre animal ?"… Et après cinq questions-réponses et quelques larmes, on a dû terminer par un câlin, parce que, les sciences naturelles, c'est parfois un peu rude pour une grande fille de 7 ans ! 


  • Commentaires

    1
    Avrillé
    Jeudi 20 Février 2014 à 18:01

    Zut, je viens d'effacer mon commentaire ! Je me demandais si ton écolière chérie n'allait vouloir devenir végétarienne. Pour nous élevés à la ferme, nous n'étions pas du tout choqués lorsque nos parents tuaient un lapin ou une poule. Par contre nos aînés en gardent un mauvais souvenir. En est-il de même pour toi ?

    Tes photos de l'oiseau sont magnifiques, moi je n'arrive plus à les photographier, ils sont trop vite près à s'envoler.

    A bientôt

    Bisous

    2
    Jeudi 20 Février 2014 à 19:21

    Je ne pense pas qu'elle renoncera aussi facilement à la viande rouge, qu'elle adore ! Quant à moi, j'ai vu quelques fois le Papi tuer des poules ou des lapins quand j'étais petite, ce n'est pas un bon souvenir, mais on oublie vite quand c'est dans l'assiette et que ça ne ressemble plus à rien !

    Mon visiteur est resté environ une heure à déguster son repas, donc j'ai eu tout le temps pour l'observer et le mettre en boîte ! J'ai juste raté son envol, dommage ! bises

    3
    Scybriolle
    Vendredi 21 Février 2014 à 12:19

    Belles images ! voilà qui pourrait intéresser ton père et lui donner envie d'aller sur internet ...

    Moi j'adore les écureuils canadiens, ils sont l'équivalent des chats français en bien plus sympas !

    Bises à toi et aux tiens

    4
    vern d'anjou
    Samedi 22 Février 2014 à 23:54

    Quoi de plus naturel mais les animaux ont besoin de mangé même en hiver ; Tu fais de très belles photos

    bisous

    5
    AC
    Dimanche 23 Février 2014 à 13:38

    Formidable ! on ne dirait pas que vous êtes dans une grande ville ! Pour les petits qui se retrouvent face à la  dureté de la vie, évidemment c'est un choc. Pauvre petite fille !

    Heureusement il y a plein de fêtes dans ce Canada. La France devrait prendre modèle pour occuper les enfants (et leurs parents). C'est très vivant

    Bisous

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :