•  

    La santé au Canada, c'est un concept commercial comme un autre.

    Les cabinets médicaux font du racolage passif "New patients welcome", peut-on lire sur leurs vitrines. Il faut rentabiliser. Au risque de s'engorger. Comme le cabinet médical où nous avions l'habitude d'aller jusqu'à maintenant… jusqu'à hier en fait. Aujourd'hui je suis allée consulter un nouveau médecin pour les enfants, plus proche, plus sympa et plus disponible, plus cher aussi… quoique…c'est pas vraiment plus cher puisque les tarifs du précédent docteur s'échelonnaient, en fonction des secrétaires, de 20$ jusqu'à 65$ pour le même type d'examen, allez comprendre ?!… La principale raison, d'ailleurs, qui m'a fait changer. Maintenant je paierai 50 $ à chaque consultation. Non mais ! ^^

    Seul bémol, je dois payer en cash, parce que je n'ai pas la carte de santé canadienne...

    " Your Health Card, please ?

    - Euh…? No, thank you… Euh, I don't have any Health Card because…".

    Mais ils s'en fichent de votre baratin, il va juste falloir étaler la monnaie sur le comptoir avant de rencontrer le médecin, car méfiance, cette fille (moi) rentre pas dans les cases; un des inconvénients à n'être pas salarié canadien, mais salarié français au Canada. Du coup je vois rouge dès qu'on m'annonce:

    "It is 144$ for people from outside Ontario

    - What??? oh Are you sure, I am a canadien resident…

    - Oh, then it is only 50 $ ". Ouf !

    Voilà c'est malin, ça a réveillé mon vieux stress enfoui… Oui parce que je veux bien payer ce que vous voulez, moi, mais la Secu va pas me rembourser avant trois mois, et encore… juste des clopinettes, avant de transmettre le dossier (s'il ne se perd pas entre deux bureaux), à la mutuelle complémentaire beaucoup plus spécialisée dans les cas d'expatriation bizarroïdes comme le nôtre. Vous sentez bien dans mes propos le vécu d'un an et demi au Canada, et autant de temps de dialogue de sourd avec la CPAM, n'est-ce pas ?

    Bon, avec toutes ces émotions, je suis en nage, et en plus j'ai encore oublié de faire remplir le formulaire S3124a par le médecin. Obligée d'y retourner. En revanche ce Monsieur a gagné un point supplémentaire parce que j'ai pas eu à lui répéter deux fois ce qu'il fallait mettre dans les cases. D'habitude je dois presque tenir le crayon tellement ils ont la flemme de lire le texte, pourtant traduit en anglais, mais écrit si petit... que rien ce serait pareil.

    Pour les dents c'est encore pire. Malgré le fait qu'on ait trouvé une dentiste roumaine parlant le français suite à deux ans de stage à Paris, on se demande tout de même si on ne se fait pas baratiner, embobiner, par le jargon de spécialiste … "Eh, oui, vous savez, ici on ne travaille pas du tout comme en France…"; ça c'est vrai, je l'ai tout de suite vu sur la facture, ou plutôt sur les factures puisqu'on y est allés tous les deux ou trois mois depuis notre arrivée pour la Nounette (caries, fluor, nettoyage, orthodontie, re-carie….): 130 dollars est un minimum.

    Pour un détartrage, c'est un hygiéniste, et pas le simple dentiste, qui interviendra. Résultat très impressionnant d'après les amis qui ont testé ! Maintenant ils leur suffit de sourire pour s'éclairer dans le noir. he

    En effet ici on travaille pour un résultat "dents blanches au carré". Il n'y a qu'a regarder autour de nous: tout le monde a un sourire de star ! "Allez toi, vas-y un peu, sourie-moi pour voir…". Et quand les lèvres de mon interlocuteur ou trice  se retroussent… Fichtre ! Pas une seule dent de travers, pas une seul petit coin d'émail jauni !...

    T'es en santé ?

    Alors ensuite, si vous n'en avez pas assez avec le médecin de famille ou le dentiste, passez donc voir l'optométriste, le chiropracteur, ou le naturopathe, il y en a forcément un près de chez vous.

    T'es en santé ?

    T'es en santé ?

    Et pour rester aussi beau qu'en santé, comme dit le franco-canadien, offrez-vous donc une petite séance au spa, à la manucure ou à la pédicure, sans oublier le cours de yoga ou de salsa... c'est la porte juste à côté. cool


    2 commentaires
  •  

    " Bonjour, nous allons séjourner à Québec City, pourriez-vous me donner quelques conseils ? ", demandais-je avec enthousiasme à l'office du tourisme de Montréal, la veille de notre départ.

    Je vois passer une lueur de méfiance dans les yeux du jeune homme ( j'ai dit quoi, là ?), puis il me donne très aimablement tous les renseignements utiles (j'ai dû rêver...), la carte de la ville, la route touristique, etc… Formidable !

    Et finalement, il ajoute: " Au fait, ici on ne dit pas Québec City, mais la ville de Québec." mad

    Aïe, la gaffe ! ouch Le ton est donné, le franco-canadien est susceptible quand il s'agit de sa langue, ou bien serait-ce plutôt de sa capitale de coeur…

    C'est parti pour 3 heures de route vers la Mecque de la culture franco-canadienne; nous faisons halte à Trois-rivières et déjeunons sur le port, en bordure du Saint-Laurent. L'océan est encore loin mais la vue a déjà un air de grand large.eek

    La belle Québec

    La belle Québec

    Un peu plus loin nous empruntons la fameuse route touristique, le Chemin du Roy (devenu route 138), une des plus anciennes voies carrossables du Québec, qui nous laisse découvrir les villages et profiter du bleu du fleuve, jamais bien loin...

    La belle Québec

    La belle Québec

    Nous arrivons à Québec en soirée, et au matin nous prenons le bus pour aller explorer la vieille ville; nous sommes tout de suite charmés par la cité que nous découvrons en passant la porte Saint-Jean. Nous parcourons les ruelles un peu au hasard, sans prévoir d'itinéraire, mais plutôt au gré de notre curiosité, et nous nous ruons vers les remparts, attirés par cette bouffée d'air médiéval et européen qui nous manquait dans notre banlieue moderne et américanisée.

    La belle Québec  (été 2014) - partie 1

    La belle Québec  (été 2014) - partie 1

    Mais pour découvrir ce joyau du Canada,

    je vous propose, plus structurée, 

    une balade de haut en bas,

    puisque Québec est en escaliers,

    agrippée au Cap Diamant,

    toute en rampes et paliers,

    aux points de vue époustouflants

    sur son fleuve nourricier,

    le majestueux Saint-Laurent...

    (je versicote un peu car j'avais fait 3-4 rimes sans le faire exprès, donc je me suis dit que je pouvais bien en trouver quelques-unes de plus... pas si mal, hein?) ^^

    La belle Québec  (été 2014) - partie 1 

    • Sur le plateau, en arrière de la falaise, la ville moderne et les Plaines d'Abraham viennent butter contre les remparts; cette étendue verdoyante fut le lieu de la bataille de 1759 qui se solda par la défaite française et entraina la cession de la Nouvelle France à l'Angleterre, quatre ans plus tard.

    La belle Québec  (été 2014)

    La belle Québec  (été 2014)

    Les fortifications rejoignent, au sommet du rocher, la citadelle en étoile à la Vauban,

    qui domine discrètement, cachée sous la verdure, la vieille ville et le Saint-Laurent.

    (Ah, désolée, j'ai encore fait des rimes sans le faire exprès… )

    La belle Québec  (été 2014) - partie 1

    La belle Québec  (été 2014)

    La belle Québec  (été 2014)

    La belle Québec  (été 2014)

    La belle Québec  (été 2014) - partie 1

     

    • La cité médiévale, avec ses toits de fer blanc, est blottie à ses pieds.

    La belle Québec  (été 2014)

    La belle Québec  (été 2014) - partie 1

    La belle Québec  (été 2014) - partie 1

    L'avenue Saint-Denis, en cul-de-sac.

    La belle Québec  (été 2014) - partie 1

    L'avenue Sainte-Geneviève, longeant le parc des gouverneurs où il fait bon poser ses fesses… (adieu poésie !)

    La belle Québec  (été 2014) - partie 1

    La rue Saint-Louis, très colorée...

    La belle Québec  (été 2014) - partie 1

    La belle Québec  (été 2014) - partie 1

    … qui descend vers le château Frontenac et l'immense terrasse Dufferin...

    La belle Québec  (été 2014) - partie 1

    La belle Québec  (été 2014) - partie 1

    La belle Québec  (été 2014) - partie 1

    La belle Québec  (été 2014) - partie 1

    La belle Québec  (été 2014) - partie 1

    … avec vue sur les cargots.

    La belle Québec  (été 2014) - partie 1

     Au pied du château, au point névralgique de la cité, le voici, Samuel de Champlain,

    celui qui décida d'implanter un comptoir au pied du Cap Diamant il y a 400 ans. 

    La belle Québec  (été 2014) - partie 1

    La belle Québec  (été 2014) - partie 1

    La belle Québec  (été 2014) - partie 1

    La belle Québec  (été 2014) - partie 1

    La belle Québec  (été 2014) - partie 1

    La belle Québec  (été 2014) - partie 1

    La belle Québec  (été 2014) - partie 1

     Derrière les boutiques, l'immeuble Price, presque aussi emblématique que Frontenac; il abrite le logement du Premier Ministre du Québec.

    La belle Québec  (été 2014) - partie 1

    Le séminaire qui accueille à la fois des prêtres, séminaristes et des étudiants non apostoliques.

    La belle Québec  (été 2014) - partie 1

     

    Ma page est déjà longue, alors je terminerai le tour du propriétaire dans un prochain article, avec la visite du rez-de-chaussée, ou plutôt du rez-de-fleuve.

    Un premier aperçu depuis le parc Montmorency:

    La belle Québec  (été 2014) - partie 1

     

     

    A bientôt !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    La ville basse a deux visages:

    • un quartier tout en pierres et étroites ruelles pavées, autour de la place Royale où Champlain implanta le premier édifice en 1608 (bâtisse en bois disparue depuis longtemps).
    • le Vieux-Port dont je vous parlerai dans un autre article.

     

    Je vous laisse découvrir le quartier historique en images.

    On y a senti quelques bonnes effluves de petit port breton et de butte Montmartre...

    La belle Quebec (été 2014) - partie 2

    La belle Quebec (été 2014) - partie 2

    La rue du Petit Champlain

    La belle Quebec (été 2014) - partie 2

    La belle Quebec (été 2014) - partie 2

    La belle Quebec (été 2014) - partie 2

    La belle Quebec (été 2014) - partie 2

    La belle Quebec (été 2014) - partie 2

    La belle Quebec (été 2014) - partie 2

     

    La place Royale:

    La belle Quebec (été 2014) - partie 2

     

    La belle Quebec (été 2014) - partie 2

    La belle Quebec (été 2014) - partie 2

    La belle Quebec (été 2014) - partie 2

    La belle Quebec (été 2014) - partie 2

    La belle Quebec (été 2014) - partie 2

    La belle Quebec (été 2014) - partie 2


    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires